Patrimoine labellisé du XXème siècle

"Le label du Patrimoine du XXème siècle a été lancé par le ministère de la culture et de la communication en 1999 ; il a pour objet d'identifier et de signaler à l'attention du public, au moyen d'un logotype conçu à cet effet, les constructions et ensembles urbains protégés ou non au titre des Monuments Historiques ou des espaces protégés (ZPPAUP, Secteurs sauvegardés) dont l'intérêt architectural et urbain justifie des les transmettre aux générations futures comme des éléments à part entière du patrimoine du XXème siècle. Le signalement est accompagné par des actions de sensibilisation et de diffusion auprès des élus, des aménageurs et du public (expositions, publications…)."
Pour en savoir plus : Patrimoine XXème labellisé
Extrait Label XXème :
édifice / siteGrand ensemble dit Les Briques Rouges
localisationIle-de-France ; Essonne ; Vigneux-sur-Seine
adresseavenue Henri-Barbusse ; rue Henri-Charon ; rue du Commandant-de-Courcel
dénominationgrand ensemble
époque de construction3e quart 20e siècle
année1962
auteur(s)Atelier d'Urbanisme et d'Architecture (agence d'architecture) ; Chemetov Paul(architecte)
descriptionLes immeubles des Briques Rouges, construits entre 1962 et 1964, sont le premier grand ensemble réalisé par l'Atelier d'Urbanisme et d'Architecture, qui fait le choix de ne travailler que pour la commande publique. Au sein de celui-ci Paul Chemetov propose, pour un programme de 273 logements sociaux, six barres de quatre étages disposées autour d'une grande barre de neuf étages accueillant aussi des équipements. Ce choix contraste avec le grand ensemble de la Croix-Blanche, avec ses tours de vingt-trois étages, implanté à proximité. A partir d'une ossature en béton armé, Chemetov réemploie ici les matériaux caractéristiques du pavillon de banlieue à l'échelle de l'habitat collectif : pignons en meulière, élévations en brique et toiture à deux pans couverts de tuile plate. Cette construction artisanale et à bon marché fait aussi écho aux pratiques du mouvement des Castors, qui construisent également une cité à Vigneux-sur-Seine. Les immeubles offrent des logements simples mais confortables, en duplex dans la grande barre à toit-terrasse. Les appartements ainsi que les pignons ont été rénovés, et recouverts pour ces derniers de panneaux d'isolation camouflant les matériaux initiaux.

Agence Paul Chemetov AUA

Extrait du Plan local d'Urbanisme de la commune de Vigneux

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Campement d’habitats précaires dit du Lac, de la fosse Montalbot.

La municipalité dit ne pas connaitre les projets sur sa commune, Oh mensonge dixit la population

Important - Comment refuser le compteur "Linky"