Appel à la paix de Joan Baez

Aujourd'hui, je suis Paris, je suis Beyrouth, je suis Badgad, et bien plus...
ATTENTATS - Comme la plupart des gens, je suis bouleversée et choquée par la violence implacable infligée par l'Etat Islamique à Paris, Bagdad, Beyrouth et ailleurs.
J'ai toujours considéré la France comme comme mon deuxième pays, alors j'ai mal pour Paris. J'ai aussi vécu à Bagdad quand j'étais jeune et j'ai autant de peine pour les pays du Moyen-orient qui sont assiégés.
La violence effrénée qui éclate aujourd'hui est en grande partie une conséquence de l'invasion de l'Irak par les États-Unis. Sans cette action mortelle qui a mené à la destruction, il n'y aurait pas d'État Islamique. De la même manière, sans le soutien américain aux Moudjahidin en Afghanistan et sans la présence militaire en Arabie Saoudite, il n'y aurait pas eu d'Al-Qaïda. Sans oublier le feu aux poudres que nous avons mis avec notre guerre des drones.
Même quand nos gouvernements s'engagent dans la folie revancharde, nous, le peuple, devons leur rappeler que les ennemis originels ne sont pas la population mais les rêves d'empire, la cupidité et l'extrémisme religieux de tous bords. Pour trouver les remèdes contre la violence, nous devons comprendre ce qui a nous a menés au niveau de fanatisme et de haine auquel nous sommes rendus, nous devons être responsables de notre propre ignorance et pleurer nos morts.
Le Coran (5:32) dit: "Quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes". Dans les Évangiles, Jésus a dit: "Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée" (Matthieu 26 52-54) et Gandhi, qui avait brandi la non-violence contre l'Empire britannique, a dit: "Œil pour œil et le monde finira aveugle" Les graines de la paix sont présentes dans toutes les religions; se venger d'atrocités en exerçant d'autres atrocités n'en sert aucune.
Comme Gandhi disait: "Si nous pouvions nous changer nous-mêmes, le monde entier changerait. Si un homme change sa propre nature, alors l'attitude du monde envers lui change aussi... Nous ne devons pas attendre de voir ce que vont faire les autres."
Cela me fait donc chaud au cœur de voir, en contraste avec l'horreur et le bain de sang, le courage, la compassion et la bonté humaine que montrent des millions de gens du monde entier. Des gens qui souffrent, qui prient, qui amènent fleurs et bougies et qui donnent leur sang.
Aujourd'hui, je suis Paris, je suis Beyrouth, je suis Badgad, et bien plus..
Joan Baez

http://www.joanbaez.com/ 

19/11/2015

Like most of the people in the world, I am stunned and heartbroken by the merciless violence inflicted by ISIS in Paris, Baghdad, Beirut, and beyond.

I've always considered France to be my second country, and I ache for the city of Paris. I also lived in Baghdad when I was young, and share equal sorrow for the beleaguered countries of the Middle East.

The rampant violence erupting now is largely the result of a legacy handed down from the US led invasion of Iraq. Without this deadly move and its continuing path of destruction, there would be no ISIS. In the same way, without the US support of Mujahideen in Afghanistan and military presence in Saudi Arabia, there would have been no Al Qaeda. And let us not forget the fuel to the fire effect of our devastating drone war.

Even when our governments engage in the tempting folly of revenge, we the people must remind them that the original enemies are not the population, but dreams of empire, greed, and religious extremism on all sides. If there are to be any remedies against escalating violence, we need to not shy away from understanding what has created the level of fanaticism and hatred we are seeing, taking responsibility for our own ignorance, and mourning the lives lost.

The Holy Quran (5:32) says, "Whoever kills an innocent person is as if he killed all of humanity." In the Gospels, Jesus said, "Put your sword back into its place. For all who take the sword will perish by the sword" (Matthew 26 52-54), and Gandhi, who had successfully wielded nonviolence against the British Empire said, "an eye for an eye will make the whole world blind." There are seeds for peace in all religions, and avenging atrocities with atrocities serves no one.

As Gandhi also said, "If we could change ourselves, the tendencies in the world would also change. As a man changes his own nature, so does the attitude of the world change towards him...we need not wait to see what others do."

So I am heartened to see, in contrast to the horror and bloodshed, the courage, compassion, and human kindness demonstrated by millions of people around the world who are in mourning, with flowers, prayers, candles and their own volunteered blood.

Today, I am Paris, I am Beirut, I am Baghdad, and beyond…

Joan Baez

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Campement d’habitats précaires dit du Lac, de la fosse Montalbot.

La municipalité dit ne pas connaitre les projets sur sa commune, Oh mensonge dixit la population

Important - Comment refuser le compteur "Linky"